SUD SOLIDAIRES PREVENTION & SECURITE  
Accueil | Vidéos | Tracts & docs | Se protéger | Photos | Vos droits | Sections| Contact
 
  ╗ Accueil
  ╗ Vidéos
  ╗ Tracts & docs
  ╗ Se protéger
  ╗ Photos
  ╗ Vos droits
  ╗ Votre entreprise
  ╗ Contact

 

 

 APPEL A CANDIDATURES SERIS SECURITY- SERIS ESI - SERIS FACILITY

11 Mars 2016

Par décision du 1 er mars 2016, le tribunal d’instance de SAINT-NAZAIRE a reconnu à la demande du groupe SERIS, une UNITE ECONOMIQUE ET SOCIALE (UES) entre les entités composant les UES SERIS SECURITY- SERIS FACILITY et UES SERIS ESI.


Cette action du groupe SERIS fait suite à  la décision de la Cour de Cassation qui,  par arrêt du 23 septembre 2015, après avoir accueilli le pourvoi formé par notre syndicat, a considéré que le fait pour  l’unité économique et sociale SERIS SECURITY-SERIS FACILITY  d’avoir retiré unilatéralement  l’un de nos candidats des listes , alors que les opérations de vote étaient commencées, constituait une  violation caractérisée des principes généraux du droit électoral suffisante pour annuler les élections intervenues en mars 2014.  Le tribunal d’instance de Nantes va définitivement confirmer l’annulation des élections par jugement du 16 décembre 2015.
Les élections sont imminentes à la suite de la reconnaissance de cette grande UES SERIS GLOBALE. Les mandats des élus de L’UES SERIS ESI où nous sommes représentatifs et disposons de plusieurs élus n’iront donc pas à terme.


 C’est l’occasion pour les salarié-e-s de faire entendre leur voix en participant par leurs votes ou leurs candidatures au changement au sein de l’UES SERIS. Beaucoup de salariés ont été frustrés pendant de longues années par ces élus censés les représenter, qui signaient des accords de plus en plus injustes et spoliateurs.


Pour le syndicat SUD-Solidaires Prévention et Sécurité, les élections professionnelles sont un moment important, car elles permettent d’avoir des représentants au plus près du terrain et ainsi répondre aux préoccupations des salariés .. SUITE ICI

 

 

SUD/ SOLIDAIRES  EN DEUXIEME POSITION  AU PREMIER TOUR DES ELECTIONS CHEZ  SERIS EUROPE SECURITE INDUSTRIE (ESI)

 19/12/2013

Nous sommes très fiers de cette confiance que vous nous avez témoignée  avec 16 % des suffrages exprimés. Nous comptons donc sur vous pour transformer l’essai  du premier  tour, en élus au Comité d’entreprise, et  délégués du personnel  lors second tour des élections.

    Nous renouvelons donc l’appel à candidatures  pour le second tour dans les entités.

SERIS ESI ILE DE FRANCE (comprenant ESI IDF et SMS IDF)
SERIS ESI RHONE ALPES (comprenant ESI Rhône Alpes et SMS Chaponnay)
SERIS ESI MONTPELLIER (comprenant ESI MONTPELLIER et SMS Montpellier  et ASF)
 SERIS ESI MIDI PYRENEES
SERIS ESI GRAND SUD
 

Avec SUD Solidaires Prévention et sécurité,
Refusons la régression sociale !
Contre la fatalité, mobilisons-nous !
Votez pour des candidats proche du terrain et à l’écoute des salarié-e-s.

Contact : EL HADJ SARR : 06 38 45 42 41
mail : sud-preventionsecurite.surete@hotmail.fr

Consulter le communiqué ici: Cliquez ici pour lire le communiqué

 

Communiqué de presse: SECTION SERIS SECURITY – SERIS FACILITY

11 septembre 2013

 

LA DIRRECTE FAIT DROIT A NOTRE DEMANDE DE REJET DE LA SAISINE SERIS SUR LA MISE EN PLACE D’UN COMITE D’ENTREPRISE UNIQUE AU SEIN DE L’UES SERIS SECURITY-SERIS FACILITY. 

 

La société SERIS-SECURITY dans sa logique de passage en force a sollicité une nouvelle fois l’arbitrage de la DIRRECTE de Saint-Nazaire dans le cadre de la mise en place d’un Comité d’Entreprise Unique au sein de l’unité économique et sociale SERIS-SECURITY-SERIS SERVICES alors qu’il n’y a eu aucune négociation avec les partenaires sociaux !!!

Dans nos observations communiquées à la DIRRECTE le 26 août 2013, nous avons démontré que la saisine de la société SERIS SECURITY était irrecevable et mal fondée, les critères de comités d’établissements étant réunis. La demande de mise en place d’un Comité d’Entreprise Unique faisant partie de la volonté de certaines grandes entreprises de restreindre l’exercice du droit syndical, en réduisant le nombre de représentants du personnel.

Par sa décision du 09 Septembre 2013, la DIRRECTE de Saint-Nazaire a fait droit à notre demande principale qui était de déclarer la Saisine de la Société SERIS-SECURITY irrecevable pour l’absence de négociation de bonne foi et défaut de production des éléments utiles à la négociation préélectorale et renvoyer les parties à poursuivre les négociations préélectorales.

 

Lire le communiqué complet ici:Cliquez ici pour lire le communiqué

 

SERIS SECURITY: LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES, EPINGLÉE PAR LA JUSTICE, S’EN PREND UNE NOUVELLE FOIS À NOTRE SYNDICAT DANS SA NOTE DU 08/07/2013 ADRESSÉE AUX SALARIÉS:

Notre organisation syndicale a sollicité et obtenu auprès du TI de Saint Nazaire l'annulation des élections professionnelles au sein de l'UES, SERIS SECURITY & SERIS FACILITY. En effet, nous avons relevé de nombreuses irrégularités, et absence de leviers de contrôle lors de ce processus électoral et c'est donc en toute logique que, nous avons introduit une requête en annulation.

La décision du tribunal d’instance de Saint-Nazaire confirme le bien fondé de notre démarche, et l'absence de sincérité des résultats de ce scrutin.
Contrairement à ce que prétend la direction des ressources humaines Seris, tout ne s’est pas bien passé c’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’élection a été annulée...

 

 

SUD- Inform’action

1-) ANNULATION DES ELECTIONS SERIS SECURITY & SERIS FACILITY

Notre organisation syndicale a sollicité et obtenu auprès du TI de Saint Nazaire l'annulation des élections professionnelles au sein de l'UES, SERIS SECURITY & SERIS FACILITY. En effet, nous avons relevé de nombreuses irrégularités, et absence de leviers de contrôle lors de ce processus électoral et c'est donc en toute logique que, nous avons introduit une requête en annulation.

La décision du tribunal d’instance de Saint-Nazaire confirme le bien fondé de notre démarche, et l'absence de sincérité des résultats de ce scrutin.

C'est une victoire pour les salariés de SERIS qui auront lors des prochaines consultations électorales, des institutions représentatives du personnel qui soient le reflet sincère de leur vote.

Comprenez cher(e)s collègues que tout est mis en œuvre pour écarter les syndicats qui dérangent, les plus revendicatifs, afin de favoriser les plus « conciliants ». Ainsi les accords spoliateurs dans l’entreprise pourront être ratifiés par les mêmes comme d’habitude.

Ne soyez pas dupes, ne vous laissez pas imposer les mêmes personnes qui depuis plus d’une décennie pour certains, disent vous représenter alors que le climat social dans l’entreprise n’a cessé de se détériorer.

Nous tenons également à préciser que dans notre requête en annulation des élections, nous avons sollicité auprès du juge d’instance la nomination d'un Administrateur provisoire des trois comités d'établissement, pour que les salariés ne soient pas privés de certaines activités culturelles et sociales. Malheureusement le juge n’a pas estimé devoir statuer sur cette question.

Les organisations syndicales « Dociles » prétendent que nous bloquons la mise en place des institutions représentatives du personnel dans l’entreprise, alors même que la justice vient de reconnaitre que le résultat de ces élections n’était pas sincère. Vous pouvez donc constater que certains sont prêts à s’accommoder de l’illégalité du moment que leurs intérêts sont sauvegardés.

 

Pour abonder dans le même sens, les mêmes syndicats continuent de se prévaloir d’avoir des délégués syndicaux (DS) dans l’entreprise malgré la décision de justice qui annule de fait tous les mandats découlant des dernières élections. Demandez-vous pourquoi la direction continue de maintenir ces mandats…

Nous avons été dans l’obligation d’introduire auprès du tribunal d’instance de saint Nazaire une requête en nullité de ces mandats, puisque les syndicats ont qualité pour contester des désignations qu’ils estiment frauduleuses. La date du jugement est fixée pour le 02 juillet 2013.

 

2-) NÉGOCIATIONS PRÉÉLCTORALES DU 25 JUIN 2013 À NANTES

Notre organisation syndicale a été conviée à la négociation du protocole préélectoral à Nantes le 25 juin 2013.

D’abord nous voulons vous informer que la direction a décidé d’organiser deux réunions différentes :

a-) Extension de l’UES SERIS à ESI

-Pour la première réunion prévue à 10h00, la direction a décidé d’écarter sans raison notre organisation syndicale. La direction des ressources humaines SERIS nous a affirmé dans un échange de mails que c’était « une action volontaire » de sa part de nous écarter de cette réunion.

Evidemment nous n’hésiterons pas dans les prochains jours à répondre par les moyens de droit à cette « action volontaire »

Par ailleurs, nous comprenons la difficulté de la direction à nous convier à cette réunion qui évoque la mise en place d’une Unité Economique et Sociale, (UES) entre SERIS et ESI.

Pour rappel, notre syndicat s’est porté « intervenant volontaire » dans une instance introduite auprès du tribunal d’instance de GONESSE demandant l’extension de l’UES SERIS à ESI. La direction SERIS et les syndicats conviés à cette réunion de 10h00 à Nantes s’y sont opposés.

Vous comprenez donc la gêne de ces derniers qui s’opposaient farouchement il y a seulement quelques semaines encore à notre requête d’extension de l’UES SERIS à ESI, obligés aujourd’hui, sans aucun scrupule, sans aucune honte, de faire la même demande que nous.

SUD/solidaires a toujours une longueur d’avance, parce qu’il pense d’abord à l’intérêt des salariés.

b-) Négociations préélectorales

Il serait bon de rappeler que le blocage du renouvellement des institutions représentatives du personnel chez SERIS émane du changement de règles imposé par la direction.

b-1) Le Comité d’Entreprise unique (CE)

Comment comprendre qu’alors qu’il existait trois (3) CE dans l’entreprise, la direction ait décidé d’imposer un CE unique pour environ 7000 salariés ? Ce passage en force SUD ne l’acceptera jamais.

La direction a décidé de piétiner le dialogue social et l’intérêt des salariés qui ont besoin des institutions de proximité.

 

Il faut bien comprendre qu’avec un CE unique, l’inspection du travail de référence pour tous salariés SERIS sera celle de Saint –Nazaire. Les 7000 salariés de SERIS (Marseille, Lyon, Paris, Toulouse…) devront se rendre à Saint-Nazaire pour rencontrer leur inspecteur du travail.

Un représentant de section syndicale (RSS) avec 4 heures de délégation par mois devra couvrir tout le périmètre de l’entreprise pour assister les salariés. L’objectif est bien de priver les salariés des représentants de proximité.

SUD demandera donc le rétablissement des trois comités d’entreprise lors de cette négociation.

 

b-2) Le vote électronique

Les dernières élections annulées ont fini par nous convaincre sur le manque de fiabilité du vote électronique. Pour nous la confiance est totalement rompue. Il y a trop d’opacité dans ce vote où la direction choisit et paie le prestataire, en plus d’une absence totale de leviers de contrôle.

 

À titre d’illustration, lors des dernières élections annulées on a jamais pu nous communiquer la liste d’émargement pour s’assurer que ce sont bien les salariés de SERIS qui se sont exprimés lors de ce vote.

SUD demandera donc le retour au vote Conventionnel qui est le vote par correspondance sans lecture optique.

Avec SUD/Solidaires Prévention et Sécurité, reprenons la parole.

Le syndicalisme n’appartient pas à une élite, ni aux amis des amis mais bien aux salarié-e-s. Soyez nombreux à vous présenter sur nos listes, car c’est avec vous que nous gagnerons.

 

Votre contact SERIS SECURITY

BILLE EPEE Samuel
billepee@yahoo.fr
07-61-16-16-66

 

 

 

Formulaire de contact SUD/SOLIDAIRES Prévention et Sécurité:

CONTACT

 

 

 

 

© 2013  SUD SOLIDAIRES PREVENTION & SECURITE - Directeur de publication: NOUNGA Antoine